archive-info.com » INFO » T » TRANQUANGHAI.INFO

Total: 454

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • LI YAN , musicienne chinoise à Paris | Tran Quang Hai website
    au Festival des Arts Asiatique de Singapour ainsi qu au grand concert de Pékin à l occasion du retour de Hong Kong à la Chine en 1997 A cette même époque elle intégre l orchestre national de jeunesse de TianJin en tant que soliste et première violoniste En 1998 elle donne un récital à TianJin d où sera enregistré son premier CD Li Yan est ensuite nommée Artiste Spécialisée au Ministère Central de la Culture de Chine et en 1999 elle enseigne le Erhu au Conservatoire de Tianjin En 2001 Li Yan parfait son éducation musicale à l Université Paris 8 Elle se produit dans de nombreuses villes Français et Européennes Elle joue comme soliste au 16 ème Festival International de Musique Universitaire et au Concert des Jeunes Musiciens Chinois de Paris Elle participe au concert de musique de Chaozhou à Radio France et parallèlement enregistre avec succès plusieurs CD de musique traditionnelle ou contemporaine accompagnée dans son interprétation par de nombreux artistes de différentes nationalités En juin 2005 Li Yan donne un récital à la Cité des arts de Paris en présence de Mr Picard qui remporte un vif succès http www li yan com MUSIQUE VIETNAMIENNE Musique traditionelle

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p210-li-yan-%2C-musicienne-chinoise-a-paris.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive


  • « Le roi des singes sème le chaos au Palais céleste », théâtre de marionnettes taiwanais | Tran Quang Hai website
    vin et des médicaments d immortalité Seul le Bouddha Rulai arrivera à le maîtriser grâce à une astuce assez triviale et l emprisonnera sous une montagne Il attendra d être délivré par le moine Xuan Zang avant de partir vers l occident pour recueillir des textes sacrés Ce scénario assez simple est mis en valeur par une manipulation virtuose des marionnettes et la musique traditionnelle de Beiguan qui fait vivre chaque scène Sun Wukong Le roi des singes Sun Wukong se distingue dans ce spectacle en imprimant un mélange d humour et d acrobaties Ce type de théâtre intègre plusieurs accessoires les marionnettes s assoient sur des chaises devant des tables manient des tasses des cruches Sun Wukong boit directement une outre à vin qui le fera sombrer dans les vapeurs de l ivresse Au son de la musique et des percussions les personnages dodelinent de la tête se déplacent par mouvements simples brusques nets à l image des acteurs de l opéra de Pékin Si à première vue les combats paraissent désordonnés chaque mouvement est calculé les armes lances sabres épées s entrechoquent dans une chorégraphie bien réglée L impression de dynamisme est renforcé par le déplacement des marionnettes Elles virevoltent entre les trois portes et trois fenêtres du théâtre doré Il n est pas rare de les voir sauter ou plonger d une ouverture à l autre Parmi les effets scéniques poétiques les montreurs de marionnettes utilisent des foulards pour figurer l eau agitée ou les nuages Autre effet spécial des écrans de fumées signalent et dissimulent les métamorphoses n oublions que les personnages sont des démons ou des divinités Le spectateur assiste ainsi à des transformations très kitsch de Sun Wukong en chien en tigre et en oiseau pour affronter un serpent aux dimensions changeantes La compagnie

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p161-%C2%AB-le-roi-des-singes-seme-le-chaos-au-palais-celeste-%C2%BB%2C-theatre-de-marionnettes-taiwanais.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • « Mulian ou la descente aux enfers » Par la troupe de Chenhe (Luxi) de l’ouest du Hunan | Tran Quang Hai website
    des tourments de l enfer et lui éviter une réincarnation honteuse en chien grâce à l aide de Bouddha Interdite pendant toute la période maoïste car faisant appel aux superstitions cette oeuvre donne à voir un opéra à visage humain même si ses protagonistes ne sont que des morts des divinités et des démons Le spectateur occidental plus ou moins familier de l opéra de Pékin anti naturel au possible net sans accident sera peut être décontenancé puis séduit par cet opéra de gaoqiang Dérouté car la mélodie de la voix est rarement accompagnée par les instruments qui se restreignent à des percussions et les interactions sont nombreuses avec le public On se retrouve entre la comédie de rue à l italienne et la représentation plus classique L autre dimension étonnante est l aspect ritualisée de Mulian Mulian Par sa piété filiale et sa forte foi bouddhique Mulian réussira à tirer sa mère des enfers D ailleurs cet opéra était jadis joué à l occasion de funérailles pour que le mort jouisse de bienfaits dans sa vie future D un aspect moins fini moins raffiné plus brut que l opéra de Pékin ce style séduit par son naturel et par son mélange de genres dramatique humoristique poétique terre à terre L atmosphère est très importante les comédiens déguisés en démons jouent constamment sur la peur des fourches qu ils jettent bruyamment ou qu ils plantent sur le sol et dans les poteaux qu ils se lancent entre acteurs qu ils brandissent en se ruant vers le public Manipuler la peur n est pas un acte innocent dans Mulian la représentation de l enfer et des fantômes est un acte dangereux pour les Chinois On ne doit pas s en moquer mais au contraire agir avec précaution d où les offrandes

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p160-%C2%AB-mulian-ou-la-descente-aux-enfers-%C2%BB-par-la-troupe-de-chenhe-%28luxi%29-de-l%E2%80%99ouest-du-hunan.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • L'Opéra Chinois | Tran Quang Hai website
    Mei Lan Fang servira de modèle à la plupart des actrices L absence de décors et une grande modération dans l usage des accessoires montrent combien l opéra chinois a su préserver l esprit d une tradition autrefois itinérante Le code gestuel ou liang xiang auquel doit se plier l acteur pour exprimer les nuances de caractère et les sentiments de son personnage est particulièrement complexe Ce code règle les expressions de son visage ses mouvements de manches les positions de ses doigts et ses pas Outre son rôle signifiant ce code gestuel contribue grandement à l esthétique visuelle de l opéra chinois Les acteurs de l opéra chinois ont repris aux danseurs d autrefois les longues manches ondoyantes faites d un morceau de soie blanche et légère cousue sur la manche du costume et en ont fait un élément caractéristique du langage scénique Pour indiquer à l orchestre qu il va commencer à chanter l acteur déplace son bras avec majesté puis d un mouvement de poignet il soulève cette manche pour la faire retomber en arrière Le langage des doigts est un des plus élaborés qui soient et dans son genre il atteint la même précision la même perfection que les mudra indiens On compte sept figures de base dont la dernière le doigt pointé revêt à elle seule une trentaine de variantes En ce qui concerne la démarche les femmes se déplacent à petits pas serrés les pieds parallèles et rapprochés les vieilles femmes marchent d un pas plus lent plus large et un peu tremblant Dans la démarche masculine le pied est posé très en avant et l on laisse apparaître la semelle de la chaussure lorsque l on veut faire preuve de distinction L opéra chinois est une combinaison savante de plusieurs disciplines danse musique chant littérature acrobatie et mime Plus de trois cents types d opéras régionaux existent actuellement en Chine les traditions de chaque Province s exprimant par des opéras différents L opéra de Pékin est considéré comme le plus noble mais d autres formes telles celles des Kunqu et Yueju sont très appréciées Certains groupes ethniques possèdent également leur propre opéra local La technique théatrale et le répertoire sont néanmoins fondamentalement identiques L originalité de chaque forme tient aux mélodies utilisées et aux dialectes employés Répertoire Les représentations s inspirent des pièces classiques de la littérature populaire histoires fantastiques ou mythologiques des biographies légendes et événements historiques Leurs messages sont souvent porteurs d une morale Les personnages incarnent ainsi les grandes vertus traditionnelles que sont le dévouement à la patrie la fidélité envers l empereur la piété filiale La voix dans l opéra chinois L opéra chinois distingue deux manières de poser la voix tant pour les récitatifs que pour le chant La voix de fausset est réservée aux personnages féminins jeunes et mûrs héritage sans doute de l époque où ces rôles étaient tenus par des hommes et aux rôles de xiao sheng Pour ces derniers l exercice est particulièrement difficile car l acteur doit restituer la voix brisée d un adolescent qui mue La voix naturelle est utilisée dans les rôles masculins et dans celui de vieille femme Les récitatifs sont déclamés dans un style emphatique qui grâce aux intonations de la langue le chinois est une langue à tons et à l accentuation de certains mots met en relief les sentiments et l humeur du personnage La musique La musique fait partie intégrante de l art théâtral chinois elle permet de camper les personnages et de scander la narration Elle comprend des chants et un orchestre Ce dernier est dirigé par le joueur de tambour qui donne le rythme Composé d instruments à vent et à cordes wenchang et d instruments à percussion wuchang il accompagne le jeu des acteurs en communion avec les chants On peut toutefois observer selon les régions quelques variantes dans la composition de l orchestre et dans l utilisation des mélodies populaires locales Alors que la technique théâtrale et le répertoire restent communs à l ensemble des opéras les instruments les costumes et les dialectes varient en fonction des cultures régionales L orchestre traditionnel se distingue par son effectif très réduit Les musiciens prennent place sur le côté de la scène d où ils observent le jeu des acteurs Les instruments à percussion jouent un rôle prédominant marquant la mesure ponctuant la voix et les gestes des acteurs Le tambour plat dan pi gu marque la mesure et souligne les déclamations et les chants C est lui qui dirige l orchestre après avoir reçu le signal de l acteur Le tambour tang gu était autrefois utilisé dans l armée chinoise pour annoncer le début des combats On l entend surtout dans les pièces à caractère militaire saluant l entrée des généraux et des guerriers Le petit gong xiao luo accompagne l entrée et la sortie des personnages importants Le grand gong da luo accompagne les mouvements des personnages héroïques et sert aussi à marquer les sentiments forts anxiété tourment emportement Les cymbales ou bo accompagnent l entrée des personnages au tempérament fort et aux sentiments violents Rôles et personnages Les interprètes doivent non seulement être des acteurs et des chanteurs accomplis mais ils doivent également exceller dans l art de la danse et de l acrobatie et maîtriser la pratique des arts martiaux Après une formation de base qui commence très tôt généralement vers sept ou huit ans les qualités propres au jeune acteur le destineront plus particulièrement à une certaine catégorie de rôle L acteur ayant étudié sous l autorité de son maître enseignera à son tour son savoir sans jamais rompre la chaîne L Opéra de Pékin comprend quatre types de rôles Le sheng principal rôle masculin comprend les rôles d homme âgé reconnaissable à sa barbe lao sheng d adolescent ou de jeune premier xiao sheng enfin de guerrier spécialisé dans les acrobaties wu sheng Les rôles féminins dan sont au nombre de cinq le qing yi femme vertueuse d âge

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p159-l%27opera-chinois.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Musique chinoise sur site chine-informations.com | Tran Quang Hai website
    musique chinoise http www chine informations com mods dossiers categorie musique chinoise 18 html MUSIQUE VIETNAMIENNE Musique traditionelle Musique nouvelle Biographie des musiciens Artistes décédés Chercheurs vietnamiens Musique tribale Biographie des chanteurs CA TRU HÁT XẨM TRỐNG QUÂN MUSIQUE ASIATIQUE Musique Coréenne Musique japonaise Musique Chinoise Musique sud est asiatique Musique mongole Musique des Minorités Musique touvine CHANT DIPHO khoomei par d autres khoomei TQH Voix qui guérit Chakra Yoga

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p108-musique-chinoise-sur-site-chine-informations.com.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Musique chinoise par Wikipedia Encyclopedia | Tran Quang Hai website
    Dans les dynasties suivantes le développement musical subit fortement les influences étrangères notamment celles d Asie centrale Les mélodies perçues en Occident comme typiquement chinoises sont celles déclinées sur le mode pentatonique Jouer les anciens instruments de musique chinoise Sommaire masquer 1 Instruments de musique chinois 1 1 Instruments à vent 1 2 Instruments à corde frottées 1 3 Instruments à corde pincées 2 Lien externe Instruments de musique chinois modifier La musique instrumentale chinoise est jouée en solo ou dans de petits ensembles de cordes frottées ou pincées de flûtes de cymbales variées et de percussions Les flûtes de bambou et le qin sont parmi les instruments les plus anciennement connus un ensemble de cloches chinoises très anciennes a récemment été mis à jour Les instruments sont traditionnellement divisés en fonction de leur matériau de composition peau calebasse bambou bois soie argile métal et pierre Les orchestres traditionnels chinois sont composés de cordes frottées de vents en bois de cordes pincées et de percussions Le plus ancien texte concernant la musique est attribué à Confucius C est sous les Tang que nous est parvenue une riche documentation sur la musique chinoise En Chine ancienne le statut des musiciens était beaucoup plus bas que celui des peintres étant donné le culte de la chose écrite caractéristique de la culture chinoise La théorie musicale n était pas très développée pour cette raison bien que chaque empereur ou presque ait sérieusement étudié la musique Des officiers étaient envoyés collecter la musique populaire pour mesurer l humeur du peuple Un des classiques confucéens le Classique des Poèmes contenait un grand nombre de chansons populaires datant de 800 à 300 avant Jésus Christ Instruments à vent modifier joueur de sheng Bāngdí Bawu Lusheng Dízi Dòngxiāo Sheng Xiao Suŏnà sans doute dérivé de la zurna

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p87-musique-chinoise-par-wikipedia-encyclopedia.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • La danse des masques. (2002) Aperçu sur les masques d'Asie du Sud-Est | Tran Quang Hai website
    jouent ils avec leur masques Autant de questions auxquelles Jacques Brunet ethnologue professeur à l université Paris 7 Denis Diderot va tenter de répondre lors de cette émission Générique Extraits des films Desa Kala Patra produit par Jardin des Poiriers et Danseuses célestes du pays khmer produit par KS Vision La danse des masques aperçu des masques d Asie du Sud Est Auteur Jacques Brunet Réalisation Samia Serri Production Studio Vidéo Université Paris 7 Denis Diderot c Université Paris 7 Denis Diderot février 2002 Date de réalisation 03 01 2007 Durée du programme 19 minute s et 49 secondes Classification Dewey Généralités Catégorie Documentaires Niveau Tous publics hors niveau Disciplines Fiche LOM FR Obtenir la fiche Langue Français http www canalu fr canalu producteurs science en cours dossier programmes masques et rituels pour l enseignement la danse des masques 2002 apercu sur les masques d asie du sud est MUSIQUE VIETNAMIENNE Musique traditionelle Musique nouvelle Biographie des musiciens Artistes décédés Chercheurs vietnamiens Musique tribale Biographie des chanteurs CA TRU HÁT XẨM TRỐNG QUÂN MUSIQUE ASIATIQUE Musique Coréenne Musique japonaise Musique Chinoise Musique sud est asiatique Musique mongole Musique des Minorités Musique touvine CHANT DIPHO khoomei par d autres khoomei TQH

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p646-la-danse-des-masques.-%282002%29-aper%C3%A7u-sur-les-masques-d%27asie-du-sud-est.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Kathy Basset :Gamelan , architecture sonore, Cité de la Musique, Paris | Tran Quang Hai website
    non d Système symbolique Le système de correspondances entre les éléments couleurs points cardinaux sons etc donne naissance aux symboles utilisés pour tenter de maîtriser magiquement le monde e Deux visions contrastées Suite à un changement de contexte socio religieux une conception de l univers et de la vie très différente de celle des royaumes concentriques a modifié la vision et l écoute de la musique GONG ET CONCEPTION DE L UNIVERS Gong est un concept très riche et porteur de connotations extra musicales Plusieurs analogies apparaissent entre des instruments tels que gongs et cloches en Europe et en Asie extrême orientale a Le gong souverain et la hiérarchie des sons Supériorité du grand grave sur le petit aigu Faisceau de significations autour mot gong b Gong et signalétique sonore du gong au gamelan comme de la cloche ou plutôt du bourdon aux carillons c Le bronze matériau suprême de certains objets en bronze dont les gong considérés comme porteurs de pouvoirs surnaturels PRINCIPES CONCENTRIQUES GÉNÉRAUX La fonction du gong comme centre sommet de l ensemble est relayée par d autres pivots dans les strates instrumentales Ainsi est construite une symétrie concentrique présente dans de très nombreux domaines extra musicaux a Pouvoir centripète et centrifuge Concentration méditative concentration et rayonnement du pouvoir Axes de l univers du royaume et de la musique b La musique royaume concentrique Symbolisme de la forme des instruments à bosse centrale et de leur suspension Concentricité et quintessence Forme générale de la géométrie musicale arbre montagne charpente concentrique cadran solaire rose des vents mandala c Pivots et symétries Des symétries autour de pivots sont créées dans la ligne mélodique et également entre les strates instrumentales FORMES MUSICALES CONCENTRIQUES Sont présentées ici avec le renfort de notations concentriques d enregistrements multipistes et du gamelan mécanique plusieurs formes musicales de Bali Java et Sunda des plus dépouillées aux plus complexes depuis les formes répétitives à cycle court jusqu à l expansion extrême d un seul cycle a Antiques musiques rituelles Les musiques sacrées des plus anciens gamelan carillons de gongs sont totalement symétriques circulaires et répétitives A chaque note comme à chaque timbre de la colotomie est accordée une subdivision du cycle position de pivot b Formes concentriques à mélodie Une mélodie plus élaborée apparaît en parcours giratoire autour de la structure colotomique Dans certains cas le principe de positionnement des notes dans le cycle est encore observé et des symétries mélodiques perdurent c Principes d expansion et de contraction concentriques La colotomie étant invariante la multiplication ou la division binaire de la fréquence de frappe de certaines strates mélodiques permet d étendre ou de contracter le cycle et de modifier la densité de la texture musicale d Effets musicaux de l expansion et de la contraction Au contraire de la contraction l expansion atténue la perception de la colotomie et de son effet giratoire La mélodie passe au premier plan C CONCLUSION TRANSITION La contraction pratiquée dans les musiques rituelles conduit à figer le temps en

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p594-kathy-basset-%3Agamelan-%2C-architecture-sonore%2C-cite-de-la-musique%2C-paris.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive