archive-info.com » INFO » T » TRANQUANGHAI.INFO

Total: 454

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • L'échelle pentatonique chinoise: structure et symbolique | Tran Quang Hai website
    ton qui est constitué de 2 demi tons Ainsi il est possible de former 351 échelles de 1 à 11 degrés Les échelles pentatoniques constituent donc une petite partie de ces dernières celles à 5 degrés constituées de 5 sons 5 Rappelons également que le type d échelle occidentale de référence est l échelle heptatonique dont fait partie par exemple la gamme de do majeur Qui s écrit comme suit L échelle heptatonique dont elle est issue peut donc se formaliser ainsi 2 2 1 2 2 2 1 Mécanique de l échelle pentatonique chinoise Ainsi les échelles pentatoniques sont des combinaisons de 5 intervalles ou 5 sons 6 Parmi celles ci certaines ont été privilégiées par la musique chinoise quand d autres sont plutôt utilisées par d autres traditions En effet il existe au total 66 échelles pentatoniques distinctes On peut formaliser la structure de l échelle pentatonique chinoise ainsi 3 2 3 2 2 Voici un exemple en prenant La comme tonique On remarque qu il suffit d enlever par rapport à l exemple précédent de la gamme de do majeur le Si et le Mi donc deux sons ou deux intervalles de l échelle heptatonique classique Ce qui nous ramène bien à 5 intervalles Alors que le blues utilise entre autres la même échelle que l échelle pentatonique chinoise il n en est pas de même pour d autres musiques asiatiques En effet si nous formalisons l échelle pentatonique japonaise ou javanaise cela nous donne 4 1 4 1 2 Cela nous permet de nous rendre compte de la différence à la fois structurelle et sonore avec l échelle chinoise Le cycle de l échelle Les échelles pentatoniques sont à permutation circulaire complète 7 C est à dire qu il est possible de réaliser une octaviation 8 selon un cycle complet 9 Ainsi il existe autant de permutations circulaires possibles que de nombre d éléments de l échelle ce qui permet une certaine richesse musicale au sein même de cette dernière Voici comment l on pourrait formaliser ces permutations circulaires et le cycle complet 3 2 3 2 2 2 3 2 2 3 3 2 2 3 2 2 2 3 2 3 2 3 2 3 2 Les modes Chaque permutation circulaire est appelée mode Une échelle peut donc générer un ou plusieurs modes C est à dire qu un mode matérialise un état donné de l échelle et par conséquent la répartition précise des intervalles au sein de celle ci Ainsi l échelle pentatonique chinoise permet de générer 5 modes Au total les 66 échelles pentatoniques possèdent donc 330 modes Il ne reste plus ensuite qu à choisir une tonique c est à dire la note de départ Elle est importante puisque c est à partir de ce choix que les autres notes vont être déterminées suivant les intervalles indiqués par le mode de l échelle choisi C est ainsi que les Chinois ont traditionnellement plutôt favorisé le mode kong ou mode de Fa

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p16-l%27echelle-pentatonique-chinoise%3A-structure-et-symbolique.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Emmanuel Deslouis : Musiques de Corée | Tran Quang Hai website
    la paix universelle Au delà du style vocal si original qui hypnotise l auditeur l aspect visuel du concert n est pas moins important La chanteuse Lee Jun Ah se détache sur scène dans des robes de soie traditionnelles aux couleurs magnifique Ainsi parée son visage au teint d albâtre les mains repliées devant elle paraît être une poupée de cire dont la voix virevolte des graves aux aigus cristallins tout en jouant avec les altérations Lors des premiers chants sijo Ch ongjoya et kasa Ch unmyon gok elle se lance dans un dialogue croisé avec un flûtiste Sa voix flotte autour de la note d une manière presque incantatoire aidée par la flûte La musique d ensemble est tout aussi originale on remarque ainsi Yoon Sung Hye la joueuse de cithare à six cordes qui à l air de réaliser une véritable performance physique en manipulant son lourd instrument Il lui glisse des genoux à chaque coup du bâtonnet qui lui sert à pincer les cordes Les gestes des musiciens s inscrivent dans une chorégraphie d ensemble Pas de mouvements précipités mais des gestes qui obéissent à une rythmique immuable Lee Jun ha La chanteuse Lee Jun ha interprète un kagok un chant qui dépeint les couleurs de la nature humaine La musique classique instrumentale est présentée dans la seconde partie du concert duo d orgue à bouche et de flûte un solo de flûte traversière un solo contemporain de cithare à douze cordes et enfin la musique de cour Aak Cette dernière fait appel à un grand ensemble instrumental la lente mélodie est d abord jouée par le hautbois avant d être reprise par tous les autres instruments Ce musicien joue un solo pour flûte traversière en bambou taegum Ce récital n aurait pas été complet si la

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p218-emmanuel-deslouis-%3A-musiques-de-coree.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Chants Kagok, Sijo et Kasa, danses chamanes | Tran Quang Hai website
    considèrent avec justesse que sur de nombreux points la musique coréenne est en définitive plus proche de la musique indienne que des musiques chinoise ou japonaise que ce soit pour l importance donnée à l improvisation ou pour ce traitement si particulier du son qui fait intervenir un travail à la fois précis et souple sur l attaque le timbre l enveloppe et la dynamique Mais c est peut être le profond enracinement de l âme coréenne dans la nature qui donne la clef de l essence de cette musique Les influences manifestes du bouddhisme et du confucianisme ne sont jamais parvenues à effacer le fonds chamanique dont les pratiques demeurent toujours vivantes aujourd hui Evocatrices de paysages aux formes tourmentées les techniques vocales et instrumentales combinant plénitude et âpreté renvoient le peuple coréen à ses origines sibériennes et au chant profond des bardes L auteur du Livre de la Musique 1492 le résume ainsi La musique naît dans le néant originel et se développe dans la nature Elle est donc cause d une émotion profonde dans le cœur de l homme mais aussi d une compréhension mutuelle et d une compassion dans son esprit C est sans doute cette dimension de la musique coréenne qui lui confère son universalité Les genres musicaux coréens Les différents genres musicaux coréens se regroupent en quatre grandes classes les musiques de cour aak tang ak d origine chinoise et hyang ak proprement coréen les musiques religieuses bouddhiques et chamaniques les musiques confucéennes faisant partie du répertoire de cour les musiques villageoises enfin les musiques roturières sogak qui furent admises à la cour à partir du XVIIe siècle et qui comprennent la musique de banquet chongak l opéra à un acteur p ansori l improvisation instrumentale sanjo la musique vocale qui comprend trois formes kagok sijo et kasa La musique vocale Kagok Sijo et Kasa Le kagok le sijo et le kasa sont apparus vers le XVIIe siècle et leur répertoire fut fixé lorsqu ils furent introduits au palais pour compenser le déclin des musiques de cour causé par les invasions japonaise et mandchoue Le kagok est une forme vocale cyclique Son répertoire comprend vingt sept chants qui se répartissent en fonction des modes musicaux et du sexe de l interprète treize chants sont interprétés par les hommes treize par les femmes et le dernier est exécuté en duo mixte Chaque poème dont la brièveté fait penser au haiku japonais comprend trois vers chaque vers se composant de quatre mots de trois à cinq syllabes L exécution musicale cependant n épouse pas la forme du poème puisqu elle le subdivise en cinq parties mélodiques encadrées par un prélude et un postlude instrumentaux taeyôûm et les troisième et quatrième parties étant séparées par un interlude chungyôûm Le kagok est généralement accompagné par un petit ensemble instrumental comprenant la cithare komung o la flûte traversière taegum le hautbois p iri la vièle à deux cordes haegum et le tambour en forme de sablier changgo L accompagnement

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p164-chants-kagok%2C-sijo-et-kasa%2C-danses-chamanes.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Musique traditionnelle de Corée | Tran Quang Hai website
    principaux de ce système consiste à diviser toute chose ou existence en deux principes inséparables et interdépendants le li ou ordre et le qi ou mouvement nécessaire à la concrétisation de l ordre La philosophie néo confucianiste s entoure de tout un système de rites et de cérémonies et exerce une grande influence sur les conceptions musicales de ce temps La musique naît dans le néant originel et se développe dans la nature Elle est donc cause d une émotion profonde dans le c ur de l homme mat ainsi que de la compréhension mutuelle et de la compassion dans son esprit mot Elle rend l univers noble et soumis tel est le chemin de l harmonie du yin et du yang Le Livre de la Musique 1492 Le royaume de Choson 1392 1910 peut être divisé en deux périodes La première 1392 1593 est celle du perfectionnement de la musique de cour aak qui s enrichit de tout le répertoire confucéen et se débarrasse peu à peu de ses caractéristiques chinoises déclin du tangak La deuxième phase 1593 1910 est marquée par le déclin de la musique de cour aak suite aux invasions japonaises XVIe et mandchoues XVIIe et par le développement de la musique d origine roturière sogak chants lyriques kagok composés sur des poèmes narratifs kasa ou des ballades sijo chant narratif p ansori également appelé opéra coréen improvisation instrumentale sanjo L Institut de Musique de Corée compte au XVIIIe siècle 1750 artistes et s affirme à la fois comme le conservatoire privilégié des formes savantes et le lieu où s affinent les répertoires dits populaires La fin du XIXe siècle est une période de déclin politique marquée par des incidents militaires provoqués par le Japon et les puissances occidentales soucieuses de s implanter dans la péninsule La Corée passe en 1910 sous la domination japonaise qu elle subira jusqu en 1945 Genres et répertoires La musique de cour aak Le hyangak créé à l époque du royaume de Silla et restauré sous le royaume de Choson comprend cinq ensembles dont Sujech on la musique des banquets royaux la musique pour le sanctuaire des ancêtres royaux le yomillak musique et danse des banquets royaux le yongsan hoesang hymne bouddhique instrumentalisé et le t aech wit a litt souffler et frapper musique militaire accompagnant les processions royales Le tangak répertoire d origine chinoise tombé en désuétude n est plus joué que par les musiciens de l Institut National de Musiques Traditionnelles de Séoul Ce répertoire se caractérise notamment par l usage des carillons de phonolithes de cloches et de lames de métal La musique sogak Musiques roturières admises à la cour dans la seconde moitié du royaume de Choson Le chongak musique correcte musique instrumentale destinée aux banquets est jouée dans un cadre moins prestigieux que la cour et dans un style plus intimiste Le sanjo est un solo instrumental joué à la cithare kayageum ou komungo à la flûte traversière en bambou taegeum ou encore à la

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p163-musique-traditionnelle-de-coree.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Musique de Corée | Tran Quang Hai website
    delà du style vocal si original qui hypnotise l auditeur l aspect visuel du concert n est pas moins important La chanteuse Lee Jun Ah se détache sur scène dans des robes de soie traditionnelles aux couleurs magnifique Ainsi parée son visage au teint d albâtre les mains repliées devant elle paraît être une poupée de cire dont la voix virevolte des graves aux aigus cristallins tout en jouant avec les altérations Lors des premiers chants sijo Ch ongjoya et kasa Ch unmyon gok elle se lance dans un dialogue croisé avec un flûtiste Sa voix flotte autour de la note d une manière presque incantatoire aidée par la flûte La musique d ensemble est tout aussi originale on remarque ainsi Yoon Sung Hye la joueuse de cithare à six cordes qui à l air de réaliser une véritable performance physique en manipulant son lourd instrument Il lui glisse des genoux à chaque coup du bâtonnet qui lui sert à pincer les cordes Les gestes des musiciens s inscrivent dans une chorégraphie d ensemble Pas de mouvements précipités mais des gestes qui obéissent à une rythmique immuable Lee Jun ha La chanteuse Lee Jun ha interprète un kagok un chant qui dépeint les couleurs de la nature humaine La musique classique instrumentale est présentée dans la seconde partie du concert duo d orgue à bouche et de flûte un solo de flûte traversière un solo contemporain de cithare à douze cordes et enfin la musique de cour Aak Cette dernière fait appel à un grand ensemble instrumental la lente mélodie est d abord jouée par le hautbois avant d être reprise par tous les autres instruments Ce musicien joue un solo pour flûte traversière en bambou taegum Ce récital n aurait pas été complet si la danse avait été oubliée

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p162-musique-de-coree.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Pansori, chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'Humanité | Tran Quang Hai website
    show src document formname slide current value document formname slide selectedIndex current writit copyrights current copyright function ap text this controls the auto play and or auto stop text document formname slidebutton value document formname slidebutton value text Stop Play Stop if document formname slidebutton value Play document formname slidebutton src files common diaporamabuttons play gif else document formname slidebutton src files common diaporamabuttons playstop gif rotate function change this is for the pulldown menu current document formname slide selectedIndex document images show src document formname slide current value writit copyrights current copyright function rotate if document formname slidebutton value Stop current current document formname slide length 1 0 current 1 document images show src document formname slide current value document formname slide selectedIndex current writit copyrights current copyright window setTimeout rotate 4000 copyrights new Array legendes new Array copyrights 0 UNESCO legendes 0 copyrights 1 UNESCO legendes 1 copyrights 2 UNESCO legendes 2 copyrights 3 UNESCO legendes 3 copyrights 4 UNESCO legendes 4 End UNESCO 1 Lieu où se joue le pan 2 Chanteur du Pansori 3 Joueur de tambour acco 4 Chanteur et tambour jo 5 Chanteuse de Pansori DIAPORAMA last var ns4 document layers var ns6 document getElementById document all if ns4 ns6 ap else rotate Diaporama élargi Le terme pansori vient des mots coréens pan qui signifie lieu où les gens se rassemblent et sori ou chant Ce genre apparaît au XVIIe siècle dans le sud ouest de la Corée probablement comme nouvelle expression des chants narratifs des chamans Tradition orale perpétuée par le peuple jusqu à la fin du XIXe siècle il s enrichit ensuite d un contenu littéraire plus sophistiqué gagnant ainsi les faveurs des élites urbaines Les actions les personnages et les situations mis en scène dans le pansori plongent leurs racines dans la Corée de la dynastie de Chosen 1392 1910 Les thèmes abordés sont notamment la loyauté envers la famille le deuil et l amour Pour acquérir la maîtrise des divers timbres vocaux et mémoriser le répertoire complexe les chanteurs doivent se soumettre à un long et rigoureux entraînement De nombreux virtuoses ont élaboré leur propre style d interprétation et sont réputés pour leur manière originale de déclamer un épisode particulier Risques de disparition Menacé de disparition dans le contexte de modernisation accéléré que connaît la Corée le pansori a été proclamé Bien culturel immatériel national en 1964 Cette mesure a suscité un soutien institutionnel généreux qui a permis le renouveau de cette tradition vénérée Le pansori reste aujourd hui encore une source d inspiration pour diverses formes d expression comme le cinéma le ballet et le théâtre de marionnettes Ces productions à l instar du pansori sont régulièrement présentées en Corée et dans des festivals à l étranger Si le pansori reste l un des genres préférés dans la sphère de plus en plus marginalisée des arts traditionnels du spectacle il a perdu beaucoup de son caractère spontané originel Comble de l ironie cette évolution récente est la conséquence directe

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p121-pansori%2C-chef-d%27oeuvre-du-patrimoine-oral-et-immateriel-de-l%27humanite.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Pansori, théâtre coréen | Tran Quang Hai website
    comme Park Tong sil qui adapta au pansori 70 sujets révolutionnaires Il ne connaît un renouveau que sous Park Chung Hee et surtout il commence à séduire la jeunesse après la sortie du film La Chanteuse de Pansori de Im Kwon taek en 1993 Art populaire on ne connaît pas les auteurs des pièces les plus anciennes qui se sont transmises oralement De plus sur les douze pansoris les plus anciens ne subsistent que Chunhyang ga Simcheong ga Heungbu ga Jeokbyeok ga et Sugung ga qui sont inscrits au patrimoine mondial de l UNESCO dans la classification chefs d œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l Humanité Ces pansoris sont inspirés de romans plus anciens Ils présentent les cinq relations père fils mari femme frère sœur amis maître sujet Thèmes et interprétation modifier Le pansori décrit des scènes réalistes paysages scènes de genre vies de personnages célèbres Le chanteur ou la chanteuse myeongchang interprète debout tous les personnages de manière chantée Le myeongchang utilise aussi le mime notamment il mime les décors avec son éventail Quelques passages sont parlés Le pansori comptait douze sortes de madangs histoires actuellement seuls cinq subsistent La voix du myeongchang est très éloignée du chant d opéra occidental elle est plus gutturale et son rythme saccadé confère une aura de mystère au narrateur Le joueur de tambour rythme le récit par son instrument mais aussi de la voix jotta eulsigu Un pansori complet dure de quatre à six heures mais il arrive qu on ne joue que les morceaux fameux d un ou de plusieurs opéras au cours d une représentation L essentiel de l intérêt d une représentation vient de l interprétation du myeongchang les textes lui laissant toute latitude pour improviser Types modifier Il existe deux écoles principales la première masculine énergique

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p120-pansori%2C-theatre-coreen.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Corée: Musiques des Lettrés et Danse des Chamanes | Tran Quang Hai website
    coréenne est en définitive plus proche de la musique indienne que des musiques chinoise ou japonaise que ce soit pour l importance donnée à l improvisation ou pour ce traitement si particulier du son qui fait intervenir un travail à la fois précis et souple sur l attaque le timbre l enveloppe et la dynamique Mais c est peut être le profond enracinement de l âme coréenne dans la nature qui donne la clef de l essence de cette musique Les influences manifestes du bouddhisme et du confucianisme ne sont jamais parvenues à effacer le fonds chamanique dont les pratiques demeurent toujours vivantes aujourd hui Evocatrices de paysages aux formes tourmentées les techniques vocales et instrumentales combinant plénitude et âpreté renvoient le peuple coréen à ses origines sibériennes et au chant profond des bardes L auteur du Livre de la Musique 1492 le résume ainsi La musique naît dans le néant originel et se développe dans la nature Elle est donc cause d une émotion profonde dans le cœur de l homme mais aussi d une compréhension mutuelle et d une compassion dans son esprit C est sans doute cette dimension de la musique coréenne qui lui confère son universalité Les genres musicaux coréens Les différents genres musicaux coréens se regroupent en quatre grandes classes les musiques de cour aak tang ak d origine chinoise et hyang ak proprement coréen les musiques religieuses bouddhiques et chamaniques les musiques confucéennes faisant partie du répertoire de cour les musiques villageoises enfin les musiques roturières sogak qui furent admises à la cour à partir du XVIIe siècle et qui comprennent la musique de banquet chongak l opéra à un acteur p ansori l improvisation instrumentale sanjo la musique vocale qui comprend trois formes kagok sijo et kasa La musique vocale Kagok Sijo et Kasa Le kagok le sijo et le kasa sont apparus vers le XVIIe siècle et leur répertoire fut fixé lorsqu ils furent introduits au palais pour compenser le déclin des musiques de cour causé par les invasions japonaise et mandchoue Le kagok est une forme vocale cyclique Son répertoire comprend vingt sept chants qui se répartissent en fonction des modes musicaux et du sexe de l interprète treize chants sont interprétés par les hommes treize par les femmes et le dernier est exécuté en duo mixte Chaque poème dont la brièveté fait penser au haiku japonais comprend trois vers chaque vers se composant de quatre mots de trois à cinq syllabes L exécution musicale cependant n épouse pas la forme du poème puisqu elle le subdivise en cinq parties mélodiques encadrées par un prélude et un postlude instrumentaux taeyôûm et les troisième et quatrième parties étant séparées par un interlude chungyôûm Le kagok est généralement accompagné par un petit ensemble instrumental comprenant la cithare komung o la flûte traversière taegum le hautbois p iri la vièle à deux cordes haegum et le tambour en forme de sablier changgo L accompagnement s organise en strates superposées qui lui donnent toute son

    Original URL path: http://www.tranquanghai.info/p89-coree%3A-musiques-des-lettres-et-danse-des-chamanes.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive